Négociation

 Le comité de négociation du SCCCUL

Jonathan Leblanc (conseiller syndical et porte-parole à la table de négociation); Suzanne La Vallée (v.-p. aux relations du travail), Christine Gauthier (présidente du SCCCUL), Claudia Comtois et Pierre-Charles Tremblay (membres élus du comité).

 Synthèse des demandes syndicales  (version web du dépliant)
1. Pour une convention encadrant tous les types de cours
Actuellement, notre convention n’inclut pas tous les types de cours et ne protège pas tous les membres de notre accréditation. Aussi, pour mieux protéger les conditions de travail inhérentes à chacun de ces types de cours, il faut procéder à un meilleur encadrement, notamment pour les nouveaux types apparus au fil des dernières années (cours-atelier, cours-stage, co-enseignement, cours à distance, cours hybride, cours-projet, laboratoire, etc.)
2. Pour des PECC aux exigences raisonnables et un processus d’attribution limitant l’arbitraire
Souvent la description des PECC fait référence à une multitude de caractéristiques peu pertinentes en fonction des exigences normales de qualifications pour la prestation du travail. Pour cette raison, nous demandons que la définition des PECC cible davantage la pertinence des qualifications et de l’expérience jugées nécessaires. Par ailleurs, le processus menant à l’adoption et à la reconnaissance d’un PECC devrait limiter l’arbitraire et ne pas reposer sur la seule décision de la direction de l’unité.
Enfin, pour plus de transparence, l’attribution doit se faire à date fixe pour chacune des sessions et l’information doit être accessible à tous afin que personne ne soit lésé.
3. Pour protéger notre accès au travail et renforcer le lien d’emploi
Les récentes compressions budgétaires ont révélé la très grande précarité de notre lien d’emploi et la fragilité de nos contrats de travail : plusieurs chargées et chargés de cours ont perdu leur pointage et leur lien d’emploi, faute de cours attribués, tandis que d’autres ont vu diminuer radicalement leur régime d’emploi.
Afin de protéger notre accès au travail, nous voulons augmenter la durée de notre lien d’emploi à cinq ans (actuellement de trois ans), stabiliser les contrats de travail ayant une durée d’un an ou plus et limiter le recours à d’autres catégories d’enseignants par une révision de la clause de réserve.
4. Pour une distinction claire entre « évaluation administrative » et « mesures disciplinaires », et un meilleur soutien des directions d’unités
Certaines plaintes à l’endroit de chargées et chargés de cours ont mené à des mesures disciplinaires jugées inappropriées ou disproportionnées par le syndicat. Pour cette raison, nous demandons de clarifier ce qui relève de l’évaluation administrative de ce qui relève de mesures disciplinaires, afin d’éviter l’arbitraire et les décisions inappropriées, qui peuvent mener à l’exclusion d’un ou une chargée de cours.
De façon à mieux soutenir les chargés de cours dans leur travail, nous demandons une meilleure rétroaction des directions d’unités en ce qui touche l’évaluation administrative, surtout pendant la période d’essai, afin de diminuer l’isolement des chargés de cours et bonifier leur expérience pédagogique par un accompagnement ciblé.
5. Pour des conditions de travail mieux adaptées à la taille des groupes et aux nouvelles pédagogies
La réalité de l’enseignement a été considérablement transformée par la croissance de la taille des groupes et l’augmentation significative des étudiants en situation de handicap. Dans ce contexte, nous demandons une aide à l’encadrement et à la correction mieux structurée pour soutenir les étudiantes et étudiants, qui reconnaisse la surcharge de travail liée à la taille des groupes et aux besoins particuliers.
Par ailleurs, en raison des nouveaux types de cours (à distance, co-enseignement, etc.), il devient nécessaire d’introduire de nouvelles dispositions sur le droit d’auteur dans notre convention.
6. Pour une rémunération équitable
L’enseignement offert aux étudiants par les chargées et chargés de cours est comparable à celui offert par les professeurs en ce qui concerne la charge de travail (préparation, prestation, correction, encadrement, etc.). Pour cette raison, nous voulons réduire l’écart salarial entre les chargés de cours et les professeurs adjoints.
Enfin, nous avons constaté que nous étions inéquitablement traités par rapport aux autres groupes syndiqués de l’UL en ce qui concerne le % de vacances payées. Il faut rétablir cette situation.

Cahier de demandes syndicales du SCCCUL

Texte du Cahier de demandes syndicales adopté en assemblée générale le 27 mars 2017, amendé le 30 mars 2017.



Calendrier des rencontres Midis-Négos
Jeudi 2 novembre 2017, de 11 h 45 à 13 h 15
Sciences de l’administration
Salle 3241-Pavillon J.-A.-DeSève

Lundi 6 novembre 2017, de 11 h 45 à 13 h 15
Foresterie, géographie et géomatique
Sciences de l’agriculture et de l’alimentation
Sciences et génie
Salle 2510-Pavillon Adrien-Pouliot

Lundi 13 novembre 2017, de 11 h 45 à 13 h 15
Lettres et sciences humaines
Musique / Philosophie
Théologie et sciences religieuses
Salle 3244-Pavillon Charles-De Koninck

Mardi 14 novembre, de 11 h 45 à 13 h 15
Droit / Hautes études internationales
Sciences de l’éducation / Sciences sociales
Salle 0091-Pavillon Félix-Antoine-Savard

Lundi 20 novembre, de 11 h 45 à 13 h 15
Médecine dentaire / Pharmacie
Sciences infirmières
Salle 2510-Pavillon Adrien-Pouliot

Mardi 28 novembre, de 11 h 45 à 13 h 15
Superviseures et superviseurs de stage
Salle 3342-Pavillon Alphonse-Desjardins

Mardi 12 décembre, de 12 h 30 à 13 h 30
Aménagement, architecture, art et design
Salle 2301-Édifice La Fabrique

Calendrier des rencontres de négociation (2017-2018)

Novembre : 21 novembre / 22 novembre

Décembre : 7 décembre / 18 décembre / 19 décembre

Janvier : 16 janvier / 17 janvier


Octobre 2017 : 5 octobre annulée / 17 octobre / 18 octobre / 31 octobre

Septembre 2017 : 14 septembre / 19 septembre / 20 septembre / 26 septembre / 27 septembre annulée

Juillet 2017 : 10 juillet / 11 juillet / 12 juillet

Juin 2017 : 9 juin / 13 juin annulée / 28 juin / 29 juin

Mai 2017 : 23 mai 2017 : dépôt simultané des cahiers de demandes syndicales et patronales

Avril 2017 : 25 avril 2017 : première rencontre des comités de négociation syndical et patronal


Historique de la négociation
27 mars 2017 : Le cahier de demandes syndicales est adopté!

De gauche à droite : Membres du comité de négociation : Pierre-Charles Tremblay (en partie caché), Claudia Comtois, Suzanne La Vallée, Jonathan Leblanc, Christine Gauthier. Président d’assemblée: Yves Fortin (CCQCA-CSN), président de cette assemblée générale et Louise Néron, secrétaire générale du SCCCUL.

Le cahier de demandes syndicales proposé par le comité de négociation a été adopté par les chargées et chargés de cours présents à l’assemblée générale du 27 mars dernier, moyennant quelques amendements qui ont été intégrés à la version finale. Le comité de négociation a donc officiellement reçu le mandat d’aller présenter ce cahier de demandes syndicales à la partie patronale. Cette étape cruciale maintenant franchie, la voie est ouverte aux rencontres de négociation pour le renouvèlement de la convention collective du SCCCUL.